Studio Mobile

Avec ses partenaires dans la ville et toute la France, l’unité de production REC prolonge ici, à travers des formes plus longues, le propos tenu à l’antenne.

Tags : concerts création sonore débats-conférences fédérations interviews lectures radios éphémères émissions spéciales


Ososphere.radio / Podcast du Samedi 29 avril 2017 / Part #1

 

Lors de l’ouverture radiophonique des éditions conversations.radio qui accompagnent les 10 jours de la manifestation culturelle L’Ososphère, REC accueille en plateau Thierry Danet, directeur de L’Ososphère, ainsi que la compagnie Des Châteaux en l’Air avec Gaël Chaillat et Ramona Poenaru. Cette année l’événement se produit lors de l’ouverture d’une nouvelle ligne de tramway qui relie désormais la ville française, Strasbourg, à l’Allemagne. L’Osophère comme le constate Thierry Danet, ainsi que l’initiative des Châteaux en l’Air « Point de vue d’une île » prolongeant les discussions des Cafés Conversatoires, contribuent dans l’implicité et dans l’évocation à la création d’un imaginaire commun au sein du projet européen. 

 

Fred Cisnal, spécialiste de musiques actuelles et contributeur REC, retrace les lives et Djsets de la première nuit électronique qui a eu lieu à la Coop vendredi 28 avril.

 

Eric Prigent, coordinateur de la création numérique du Fresnoy, se réfère au partenariat de longue date entre Le Fresnoy et L’Ososphère. Tous les ans, des étudiants du Fresnoy, Studio national des arts contemporains, localisé à Tourcoing, ont l’opportunité d’exposer une de leurs œuvres ou installations conçues au sein de l’école à L’Ososphère.

Depuis plusieurs années Pierre Schmitt prend plaisir à la médiation culturelle au sein de L’Ososphère. Le médiateur expérimenté partage ses vécus ainsi que ses expériences récoltés pas seulement sur le site de la Coop mais aussi au cours des dernières années et révèle la raison pour laquelle son enthousiasme pour L’Ososphère se voit alimenté lors de chaque nouvelle édition de la manifestation.

 

Les micros-trottoirs réalisés dans la nouvelle ligne de tram reliant désormais la France et l’Allemagne, retracent l’ambiance parmi les premiers voyageurs qui ont utilisé le nouveau tram lors du 29 avril, journée d’inauguration. Alfred Peter, paysagiste et urbaniste se réfère au tram symbolique pour la mobilité quotidienne des strasbourgeois et à l’impact de l’extension du tram sur l’espace urbain entre Kehl et Strasbourg, zone portuaire et territoire mal-connu par la plupart des strasbourgeois. “L’introduction du tramway en France dans les années 1970s provoque l’émergence de la notion des villes durables”, constate Alfred Peter.

 

« Vent de modernisation » - « Le Port du Rhin, un quartier oublié, maintenant rattaché à Strasbourg » - « Accès facile à Strasbourg ainsi qu’à Kehl ». Les micros-trottoirs réalisés au Port du Rhin et à Kehl, donnent un aperçu de l’opinion publique concernant la construction du tram qui rattache Strasbourg désormais à sa ville limitrophe allemande, Kehl. Henri Bava, paysagiste et urbaniste en charge du projet d’urbanisation de la zone d’aménagement concertée (ZAC) Deux Rives et Alexandre Chemettoff, l’architecte et urbaniste à l’origine du plan-guide prévoyant la rénovation de l’ancien siège de la Coop Alsace, dépeignent leur conception de l’aménagement de l’espace portuaire entre Neudorf et le Rhin. La multipolarité du territoire des Deux-Rives qui s’érige sur plusieurs prairies alluviales ainsi que sa centralité géographique entre la Forêt-Noire et le massif central des Vosges, attribuent à cette zone transnationale un caractère unique. Chemettoff et Bava discutent non seulement les caractéristiques spécifiques au territoire et leur importance pour son aménagement authentique mais aussi le rôle de l’imaginaire dans la construction de ce nouveau quartier.









Tags : alexandre chemettoff  alfred peter  conversations  coop strasbourg  des chateaux en l air  eric prigent  fred cisnal  gael chaillat  henry bava  kehl  l ososphere  le fresnoy  nuit electronique  ososphere  pierre schmitt  port du rhin  ramona poenaru  strasbourg  tram