Cabinet d'Ecoute

Écoute à la carte des modules sonores diffusés à l’antenne, formes courtes et percutantes autour de 20 verbes / thématiques fondamentaux.


#NuitDebout Strasbourg

Retrouvez les témoignages des participants à la Nuit Debout de Strasbourg place de la Républiques le 05/04/2016 et le 07/04/2016.

1. Fanchon

Pour Fanchon, la Nuit Debout est un moyen de faire de la démocratie locale, de réfléchir sur un mode de décision qui cherche plus le consensus. Selon elle, Nuit Debout et manifestation sont complémentaires. Il faut d'abord montrer qu'on n'est pas d'accord, puis proposer des idées.


2. Pierre 

''Je me suis fait emmener en fait et du coup j'avais pas l'habitude de venir à ce genre de manifestation et on m'a demandé si je voulais venir et j'ai fait « vas y pourquoi pas » (...). Je suis content de voir qu'il y a des gens qui se réunissent pour discuter et essayer de trouver des solutions alternatives à la politique qu'on nous impose.''


3. Laurent

Pour Laurent, il faut attaquer les paradis fiscaux et relancer une économie sociale et solidaire.

''C'est pas tant contre la loi travail que je suis pas d'accord c'est plus contre la ligne politique que suit le gouvernement depuis longtemps. Pour le progrès social ca va vraiment à l'encontre de ce qu'on attend''.


4. Muarem

''Nous vivons dans une phase où on a l'impression qu'à part les expressions identitaires, la citoyenneté n'a plus de valeur.  La citoyenneté comme base du vivre ensemble. Je m'intéresse à ma cité, à mon pays. Les gens ont besoin de s'exprimer, de dire les choses, trouver des alternatives. La parole est rarement donnée à ceux qui sont vraiment soucieux de l'avenir. S'approprier de manière directe l'espace politique.''


5. Jonas

Habitué des milieux militants, Jonas nous explique comment la parole a été distribuée  lors de l'Assemblée générale du jeudi 7 avril. Mot d'ordre : donner la priorité à ceux qui n'avaient pas encore parlé.

''J'aimerais bien voir des jeunes qui habitent trop loin de la ville, qu'ils viennent nous parler, parce que je pense qu'ils ont les mêmes idées que nous, même s'ils ont pas les même mots.''


6. Mickael

''C'est vrai que pour le moment on est entre convaincus que le système ne marche pas, alors qu'est ce que ca donnerait avec les personnes qui sont d'un avis complètement opposé au notre, je ne sais pas. Mais c'est justement ca qui est intéressant, c'est de faire intervenir ces gens qui seraient complètement d'un avis opposé et qu'on soit tous ensemble à débattre et que il y ait plus ce système de représentation.''


7. Julia

''Il faut qu'on apprenne à se reconnaître parce qu'on est amenés à se revoir, il y aura d'autres moments. Si c'est pas Nuit Debout ce sera autre chose. On a la chance que Strasbourg c'est à une échelle humaine, on se voit, on se croise dans les rues (...) Ce qui m'intéresse c'est la connexion entre le global et le local, et l'inter-local.''


8. Pierre

''Moi je pense que dans ce pays il y a jamais eu d'âge d'or de la démocratie. Que c'est toujours des épisodes : la révolution, la commune, le front populaire (...) Il faut être lucide sur ca à mon avis. Les choses s'obtiendront par la lutte. Je pense que la lutte va pas être courte, je pense qu'elle va être lente, qu'elle va s'inscrire dans la durée.''








Tags : nuit debout  nuit debout strasbourg  NuitDebout  place de la république